Magazine dentaire

Top chir-dent
Tell a Friend


Chir-dentTV


Suivez l'actualité de la Communauté
Restez en contact avec nous
Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Subscribe to chir-dent Feed by Email

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Télécharger toutes les cours du Programme de Biomatériaux en PDF
Mer 4 Oct - 17:59 par lydiaben11

» Propriétés mécaniques des biomatériaux.PDF
Mer 4 Oct - 17:55 par lydiaben11

» Cicatrisation parodontale.PDF
Dim 23 Avr - 13:14 par hgaradi

» Diabète et cavité buccale
Dim 26 Fév - 13:57 par YACINE82

»  les cours paro 4eme année DR ZAGHEZ PDF
Lun 30 Mai - 12:25 par s.berroudji

» fond protecteur à l'hydroxyde de ca
Dim 4 Oct - 19:23 par nelar

» Quelle curieuse lésion de la langue
Ven 28 Aoû - 20:33 par hakim mikah

» besion d'aide svp
Mer 3 Juin - 20:01 par mirouna cherdouna

» Travaux pratiques D2 :Tracés et mesures céphalométriques en odf
Mer 3 Juin - 19:56 par mirouna cherdouna

» Démarrer en parodontologie
Sam 7 Fév - 13:26 par sucre d'orge

» Manuel de Bassigny Orthodontie
Dim 30 Nov - 15:50 par yip08

» Desmodontoopathies
Mer 5 Nov - 1:00 par benyoucef

» les desmodontopathies
Mer 5 Nov - 0:57 par benyoucef

» Aidez moi
Dim 19 Oct - 22:46 par ilhem-aiko

» Devenir dentiste au Canada
Mar 9 Sep - 13:31 par dred31

» Tous les cours de chirurgie dentaire
Dim 17 Aoû - 16:03 par ali nabet

» Myiasis orale
Mer 6 Aoû - 20:19 par hakim mikah

» nouveau !!!!! CD _tous les cours de chir-dent
Jeu 17 Juil - 13:59 par megossx

» PATHOLOGIE DE LA MUQUEUSE BUCCALE: PRESENTATION ET CONDUITE A TENIR
Sam 7 Juin - 12:40 par mouloud2008

» L'Analyse de Delaire
Lun 2 Juin - 21:43 par reda516

» les étapes clinique de la réalisation d'une couronne unitaire
Dim 1 Juin - 16:20 par jeanrock17

» SALUT
Jeu 29 Mai - 21:14 par FEDSI YOUNES

» Annales Concours D'Admission Internat
Mer 21 Mai - 0:45 par goumah

» sujets des 2eme année chirurgie dentaire
Sam 26 Avr - 20:57 par abdoun

» Anatomie de la Mandibule [vidéo]
Ven 4 Avr - 12:54 par Zavtra_23

Choisissez votre langue
Nous parlons toutes les langues du monde
Statistiques
Nous avons 7405 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est soins composite

Nos membres ont posté un total de 6450 messages dans 3839 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 149 le Sam 29 Juil - 1:41
quran
le Pack vidéos

Cas cliniques : Les limites de l'abstention [Orthodontie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cas cliniques : Les limites de l'abstention [Orthodontie]

Message par alpha le Mar 30 Nov - 11:56

Les limites de l'abstention


Un cas moche

Quand une patiente vous met devant vos contradictions, vous pourrez voir ici un cas mal traité, loin de la langue de bois de ceux qui réussissent tout dans les congrès. Et euh,... vive l'anonymat!


Suite à une discussion tout à fait intéressante sur le forum du site, je me suis remémoré une patiente que j'ai reçu et qui éclaire certains aspects du métiers, des personnes qui l'exercent, et des interrogations cliniques.

La noble abstention thérapeutique est ici à distinguer du refus de soin dont voici quelques exemples

- le handicap, mental ou physique, qui s'accorde difficilement avec certains exercices excessivement tourné vers la productivité, et donc ne faisant que peu de place au patient atypique.

- la couverture mutuelle (surtout si elle est universelle): "Ce ne sera pas possible nous avons déjà notre quota de CMU" ...

Ceci étant posé voici l'histoire de cette patiente un peu excentrique de 34 ans.

Elle consulte 4 ans auparavant pour des raisons esthétiques. Un cas classique de "dents en avant" du entre autres à une succion du pouce super tardive. Ajoutez à cela une déglutition infantile qui va bien et vous avez un schéma classique de classe II squelettique adulte par rétromandibulie et proalvéolie maxillaire.



Seulement voila, le praticien de l'époque décide de soigner son cas en se servant de l'absence de 26 par recul du bloc avec un "Gianelly" (arc de Nance partant des 4, et ressort en vestibulaire pour les rétractions, comme décrit dans le forum par Norton) pour reculer coté 16. Ce qui peut apparaitre comme un choix judicieux, mais peut être aussi laborieux.


Seulement au bout d'un an 1/2, la patiente change de ville (une ou tout est plus cher) et donc de praticien, chez lequel elle ne se rend que peu souvent au vu de la facture qu'elle doit régler à chaque consultation.

Il est aisé d'imaginer la difficulté d'un traitement quand on ne revoit le patient qu'aléatoirement. 2 ans 1/2 passe et la patiente revenue dans sa ville d'origine vient consulter désespérée, car son problème ne s'est pas résolu (évidemment...) et son appareillage n'est pas vraiment glamour.


Bien, jettons un oeil à la panoramique


Le praticien n°2 a choisi de continuer son recul du secteur 1 au moyen d'une mini vis. Cela marche aprés tout et c'est moins inconfortable qu'un Nance. Par contre lorsque l'on regarde les racines, un petit souci se pose. Il y a une belle rhyzalyse généralisée (arrondi des racines) et la 12 en a pris un grand coup sur la ... racine.

Où cours-je?

Donc, dans ces cas la, pas de questions à se poser: on enléve tout et on arrète. On passe à coté du problème: "je ne suis pas son praticien traitant, enlever le travail d'un confrère chez qui la patiente ne veut pas revenir (et qui, peut être en souci financier avec) c'est délicat". Il y a urgence à tout arréter. Le résultat final différe alors de trés peu avec le départ. Donc 4 ans pour rien.

La patiente me dit ne pas pouvoir vivre comme ça et tirer un trait sur 4 ans de traitement et certainement pas mal d'argent, qu'elle avait fait cela pour l'esthétique etc... La rhyzalyse bloque toute alternative, c'est l'abstention thérapeutique.

Aprés interrogatoire clinique, la patiente m'avoue mettre toujours son pouce inconsciemment la nuit. Une déglutition infantile est bien évidemment présente

Elle recherche une solution mais je n'en ai pas à lui proposer. L'appel de la demoiselle en détresse... A moins que, si, mon cerveau génial a fonctionné et j'ai une idée...

Je lui propose donc 6 mois de nivellement et fermeture des espaces avant chirurgie d'avancée mandibulaire comme simulée sur l'image, avec une rééducation orthophonique d'enfer et un pouce qui ne sort que pour faire de l'auto stop.

"Une chirurgie, mais on ne m'en avait jamais parlé!". Et ben voila c'est chose faite, alors petite visite chez l'as des maxillaires et la patiente revient en me donnant son accord.

Je dépose, recolle tout, et en avant pour le nivellement.




Je place mes chainettes élastiques pour fermer les espaces, et à 6 mois le nivellement et les arcades sont prètes (ce n'est pas parfait) pour la chirurgie.

"Docteur, je dois vous avouer quelque chose..."

"Vous n'avez pas commencé votre rééducation c'est ça, je m'en suis un peu douté."

"Euh, non, il n'y a pas que ça, je ne ferais pas la chirurgie, parce que j'ai peur des conséquences"

Impossible à convaincre, le résultat lui convient, elle veut être débaguée, ce qui aurait été fait de toutes façons.


Je l'avertis sur les risques de récidive, et décide de lui faire quand même une contention collée haut et bas plus des gouttières rigides nocturnes (pour conserver sa reconnaissance plus longtemps probablement).


Lendemain de fête

La patiente revient me voir deux mois plus tard, ravie et guillerette. Merci Docteur, ma vie a changé, vous savez ça facilite vraiment les rencontres... C'est tellement bien la vie maintenant. C'est sur que plus de 4 ans de relationnel gaché par des brackets, surtout dans cette période de la vie, aprés ça, il y a de quoi se sentir revivre.

Donc une grosse satisfaction pour la patiente. Viens alors le temps des questions. Suis je satisfait moi de mon traitement?

Orthodontiquement c'est nul, classe II molaire et canine, en rapport 1/1, le top de la récidive

La rééducation n'a pas été faite et ne sera pas faite. Quand au pouce en nocturne, advienne que pourra.

avatar
alpha
super 2
super 2

Messages : 241
Date d'inscription : 27/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum